search icon

Manufacture de Niderviller

Manufacture de porcelaine

Au départ est une faïencerie créée en 1735. Le 4 septembre 1748, Jean-Louis Beyerlé, alors directeur de la monnaie de Strasbourg, rachète la fabrique pour 90.000 livres. Il développe rapidement la production en embauchant notamment François-Antoine Anstett formé à la Manufacture de Meissen. Un peu plus de deux décennies plus tard, Jean-Louis Beyerlé, alors en infraction vis-à-vis du privilège royal de production de porcelaine dure réservé exclusivement à la Manufacture royale de Sèvres, vend la fabrique à Adam-Philippe comte de Custine qui diversifie la production en rachetant notamment une grande partie des moules de Paul-Louis Cyfflé et en accueillant le très prometteur sculpteur Charles-Gabriel Sauvage, dit Lemire (1741-1827). Avec les troubles révolutionnaires, le comte de Custine est condamné et la fabrique de Niderviller est confisquée et devient Bien de la Nation.