search icon

Jean-Louis Amant

Horloger

Jean-Louis Amant accéda à la maîtrise en 1751, en tant que fils de maître, il installa son atelier rue Gracieuse et connut une grande notoriété. A l’instar des meilleurs artisans parisiens, il collabora pour les caisses de ses pendules avec les plus grands bronziers ou ébénistes du temps, notamment avec Jean Goyer, Nicolas Bonnet et les Osmond.