search icon

Claude Ragot

« Ragot à Paris »

Horloger

La signature « Ragot à Paris » correspond à Claude Ragot, l’un des plus importants horlogers parisiens de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Après l’enregistrement de ses lettres de maîtrise, le 10 septembre 1785, il installe son atelier rue Saint-Denis et rencontre immédiatement une grande notoriété auprès des grands amateurs parisiens d’horlogerie de luxe. C’est ainsi que dès cette époque, certaines de ses horloges sont mentionnées chez quelques grands collectionneurs, notamment un exemplaire inventorié lors du décès d’Anne-Gabriel-Henri Bernard marquis de Boullainvilliers, ainsi qu’un deuxième prisé dans le procès verbal des scellés apposés après le décès de Louis-Philippe d’Orléans, duc d’Orléans ; enfin, relevons particulièrement qu’une pendule de Ragot fut décrite aux moments des troubles révolutionnaires dans les collections des pendules du Garde-Meuble de la Couronne au château de Versailles, elle servait alors depuis plusieurs années dans les appartements de la duchesse de Polignac, gouvernante des Enfants de France et amie et confidente de la reine Marie-Antoinette.

Découvrez ses œuvres