search icon

Jean-Gabriel Imbert

« Imbert l’aîné »

Horloger

(1735 - 1795)

Jean-Gabriel Imbert est l’un des plus importants horlogers parisiens du dernier quart du XVIIIe siècle. Installé dans un premier temps en tant qu’ouvrier libre, il accède à la maîtrise en 1776 et ouvre son propre atelier. Il connaît rapidement une grande notoriété et est élu député de sa corporation en 1780. A l’instar des meilleurs horlogers du temps, il collabore avec les plus importants artisans de l’époque pour l’élaboration des caisses et des cadrans de ses pendules, notamment avec les bronziers Bonnet, Morlay, Osmond et Poisson, et les émailleurs Barbezat et Merlet. Au XVIIIe siècle, ses œuvres figurèrent chez les plus grands amateurs, particulièrement chez le marquis de Brunoy, le duc des Deux-Ponts, le vicomte de Rochechouart et l’épouse du richissime fermier général Jean-Maurice de Faventines.

Découvrez ses œuvres