search icon

Chapuy

«Chapuy rue Vivienne n°4 »

Horloger

La signature « Chapuy rue Vivienne n°4 », pouvant également être orthographiée « Chapuis », correspond à un horloger parisien actif dans les premières années du XIXe siècle. Tardy mentionne son atelier rue Vivienne en 1810, ce qui en fait très certainement l’une des connaissances professionnelles du bronzier Claude Galle installé à la même époque au numéro 9 de cette même rue parisienne (voir Tardy, Dictionnaire des horlogers français, Paris, 1971, p.121). Excepté la localisation de son atelier, nous n’avons que peu d’informations sur la carrière de cet artisan qui semble ne plus être en activité après la chute de Napoléon. Toutefois, relevons que dans les premières décennies du XIXe siècle, un pendule portant la signature « Chapuis », qui doit correspondre à cet horloger, est décrite dans l’inventaire après décès de Joséphine-Augustine-Félicité Raffard de Marcilly, alors marié à Etienne-Augustin De Wailly, célèbre libraire, homme de lettres et poète parisien.

Découvrez ses œuvres