search icon
CA08

Paire de flambeaux en bronze doré et patiné à bustes d’Égyptiennes

Image 2

Paris, époque Empire, vers 1805-1810

Hauteur31,5 cm LargeurBase 11 x 11 cm

Réalisés en bronze ciselé, doré et patiné à l’antique, les fûts en gaines sont décorés de motifs en bas-reliefs. Deux côtés figurent des torches ailées, tandis que les deux autres montrent un décor composé d’un caducée entortillé d’un serpent et surmonté d’un chat couché

Les fûts sont surmontés de deux bustes féminins adossées représentant des Égyptiennes coiffées de némès. Ces dernières supportent des chapiteaux à volutes ioniques surmontés de binets en forme de vases à anses de masques de lion tenant dans leurs gueules des lampes à huile enflammées et de bobèches à frises de palmettes stylisées. Les parties inférieures des fûts, ornées des pieds des figures, reposent sur des bases quadrangulaires à doucine décorées de torses masculins ailés et de serpents.

La composition particulièrement élaborée de cette paire de flambeaux semble s’inspirer librement de certains modèles d’orfèvrerie créés à Paris à la même époque par Jean-Baptiste-Claude Odiot. Quelques rares modèles similaires sont connus avec certaines variantes dans le décor, notamment une paire qui se trouvait anciennement dans la célèbre collection René Fribourg (vente Sotheby’s, Londres, 25 juin-25 octobre 1963, lot 643) ; ainsi qu’une seconde illustrée dans J. Bourne et V. Brett, L’art du luminaire, Paris, 1991, p. 146, fig. 494. Enfin, mentionnons deux paires de modèle identique à celle que nous proposons : la première a fait successivement partie des collections du baron Fould-Springer et de Nathaniel de Rothschild (reproduite dans Souren Melikian, La décoration, Volume I, Hachette, Paris, 1963, p. 245) ; la seconde est parue dans I. Sychev, The Russian Chandeliers 1760-1830, Editions PVBR, 2003, p. 134, fig. 633-634.