search icon

Jean-Baptiste-Gabriel Dubuc

dit Dubuc le jeune

Horloger

(? - avant 1820)

Jean-Baptiste-Gabriel Dubuc, qui signait « Dubuc le jeune », est l’un des plus importants horlogers parisiens des époques Consulat et Empire. Son atelier, installé rue des Gravilliers de 1800 à 1817, eut une très importante activité si l’on tient compte des inventaires après décès de certaines grandes personnalités des deux premières décennies du XIXe siècle dans lesquels étaient mentionnées des pendules de cet horloger, notamment chez certains grands aristocrates parmi lesquels Charles-Marie-Philippe Huchet de la Bédoyère et Mlle de Clermont-Montoison veuve du marquis de la Guiche, ainsi que chez quelques hauts dignitaires du temps, particulièrement dans la collection du sénateur Henry Fargues et dans celle d’André Masséna prince d’Essling et duc de Rivoli.